Sybille Sasse

Xenia Sin

UDA
Hauteur5'2'' (1.58m)
Confection4
Poitrine36
Taille26
Chaussures7
CheveuxBlonds
YeuxBleus
Voir C.V.Profil UDA Démo d'acteur

Cliquez pour agrandir l'image

Image 1Image 2Image 3
Image 4Image 5Image 6
Née en Ukraine, grandi à Sept-Îles, Xénia = Kseniya plonge dans l'univers culturel grâce à l'ensemble folklorique québécois Tam Ti Delam, la troupe de théâtre La Patente, le théâtre musical Le Masque d'Or et différents concours régionaux. Récipiendaire du Méritas Culturel de Sept-Îles et 2 fois gagnante de Secondaire en Spectacle, Xenia devient Ambassadrice Culturelle de la Jeunesse pour la Salle de Spectacle Jean-Marc Dion, avant de poursuivre ses études en exploration théâtrale au Cégep de Saint-Hyacinthe. Elle effectue également des stages de jeu, de mise en scène et de création, au Théâtre d'Art de Moscou (Russie) et au Wayne State University (État-Unis).
Diplômée en interprétation de l'École Nationale de Théâtre du Canada en 2009, c'est sous la direction de Benoît Brière qu'elle a foulé les planches du Théâtre du Nouveau Monde pour la première fois dans un classique de Molière, Le bourgeois gentilhomme. Xenia se lance à nouveau dans l'aventure théâtrale avec Poésie, sandwichs et autres soirs qui penchent, présentée à la Place des Arts ainsi qu'en tournée européenne, dans une mise en scène de Loui Maufette. À l'hiver 2012, elle a fait partie de la distribution de l'Opéra de Quat'sous de Brigitte Haentjens presentée à l'Usine C. En 2013, elle prenait part à la création de Rouge Mékong qui était un produit artistique innovateur, futuriste et fantaisiste, de l’ordre du jamais vu auparavant au Canada, presenté dans le cadre du Festival du Nouveau Cinéma à la SAT. Dernièrement, elle a tenu le rôle de la journaliste tuée, Anna Politkovskaïa, dans la pièce Femme Non-Rééducable, jouée au Premier Acte, dans la ville de Québec. Elle a fait également son immersion au petit écran, dans les télé-séries 30 vies, Les Rescapés II et Les Gars des Vues, ainsi que dans le télé-roman La Promesse. Au grand écran, on peut la voir dans le court-métrage d'Anne Émond, L'ordre des choses, dans le film de Micheline Lanctôt intitulé Pour l'amour de Dieu et dans le court-métrage Hochelaga mon Amour, d'Alex Nevsky.